Les 4 Accords Toltèques – 4 clés pour vivre heureux

Le livre “Les Quatre Accords Toltèques” m’aide tellement dans la vie de tous les jours que j’ai voulu vous le résumer.

Préparez-vous à découvrir le résumé d’une pépite de développement personnel qui a bien des choses à nous apprendre.

Qui est Don Miguel Ruiz

L’auteur des «Quatre Accords Toltèques», Don Miguel Ruiz est devenu chamane (nagual pour être plus précise) à la suite d’une expérience de mort imminente. 

Cette expérience l’a poussé à chercher des réponses sur l’existence dans la sagesse de ses ancêtres, dans la tradition toltèque. 

Le processus de domestication et le rêve de la planète

Le rêve de la planète

Le premier chapitre évoque le rêve de la planète comme un ensemble de règles de notre société, de croyances, de lois, de religions, de cultures et de modes de vie.

Imposé dès notre enfance, le rêve de la planète capte notre attention. Il nous pousse à percevoir le monde d’une certaine façon, comme la masse.

Notre attention, c’est notre capacité à être sélectif, à se concentrer sur ce que l’on veut percevoir.

L’accord est la seule façon de conserver l’information. Donner notre accord, c’est croire.

Le processus de domestication

Le processus de domestication, c’est la soumission aux croyances.

Le rêve de la planète enseigne à être humain en enseignant le bien et le mal au travers de punitions et de récompenses. On est guidé par la peur de la punition.

Durant le processus de domestication, on est soumis à un système de croyances qui deviennent nos vérités.

On entre dans un cycle où l’on devient juge puis victime, et ainsi de suite.

À force de se juger, on paye plusieurs fois pour nos erreurs. C’est une injustice !

Notre esprit est un brouillard, appelé Mitote chez les toltèques.

Nous élaborons une image inatteignable de la perfection puis on s’en veut, on se juge, de ne pas l’atteindre.

Pour être heureux, il faut rompre ces faux accords.

Pour cela, les «Quatre Accords Toltèques» peuvent aider en les remplaçant par des nouveaux.

Premier accord : Que votre parole soit impeccable

1er accord tolteque : que votre parole soit impeccable

La parole a un pouvoir créateur.

L’intention se manifeste par la parole. 

La parole est une graine et l’esprit est un terrain fertile.

J’aime beaucoup cette métaphore qui est assez vraie.

Avec la parole, on peut créer ou changer une croyance.

Impeccable

Impeccable vient du latin pecatus (péché) et du radical im (sans). Impeccable signifie donc “sans péché”.

Un péché, c’est quelque chose que tu commets contre toi-même.

Par conséquent, il ne faut rien commettre contre soi-même.

Il faut assumer la responsabilité de ses actions sans jugement.

Parole impeccable

Une parole impeccable, c’est la vérité et l’amour de soi.

La vérité nettoie le poison émotionnel et immunise contre les sorts négatifs d’autrui.

On ne reçoit et on n’accepte une idée que si notre esprit y est ouvert, par conséquent, avoir une parole impeccable peut supprimer les peurs et les transformer en joie.

Deuxième accord : Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle

2e accord tolteque : quoi qu'il arrive, n'en faites pas une affaire personnelle

En faire une affaire personnelle, c’est donner son accord.

Lorsque l’on accorde une importance à une chose, on la laisse nous atteindre.

L’opinion d’une personne dépend de son système de croyance.

Il ne faut pas en vouloir aux autres d’avoir leurs opinions, même si ça les pousse à avoir les paroles les plus méchantes envers vous.

Si vous réussissez à ne pas en faire une affaire personnelle, vous serez immunisé contre la calomnie. Ce sera la fin pour vous de la culpabilité et du jugement.

Troisième accord : Ne faites pas de suppositions

3e accord tolteque :  Ne faites pas de supposition

L’homme a tendance à faire des suppositions et à les croire vraies.

Cette tendance crée des problèmes car en défendant nos suppositions, on propage des idées qui peuvent être fausses

On peut influencer des personnes ou soi-même créant des sentiments qui n’ont pas lieu d’être.

On peut donner tort à l’autre sans raison réelle.

Pourquoi faisons-nous des suppositions ?

L’esprit humain a besoin de tout justifier, de tout expliquer, de tout comprendre.

Peu importe que les réponses soient correctes ou non.

Comme vu un peu plus haut, le mitote encombre l’esprit.

En faisant des suppositions, on comprend et interprète les choses de travers.

Notre perception est souvent erronée, ce qui entraîne de la déception quand la réalité éclate.

Notre problème, c’est que nous supposons que les autres pensent comme nous.

Cette pensée nous empêche d’être nous même, par peur du jugement et du rejet.

Solutions

Pour éviter de faire des suppositions, il y a deux choses à faire : 

  • poser des questions : lorsque nous avons un doute, le plus simple est de demander confirmation.
  • communiquer clairement : tous les problèmes humains se règleraient avec une communication claire

Quatrième accord : Faites toujours de votre mieux

4e accord tolteque : faites toujours de votre mieux

Ni plus, ni moins

Le dernier accord toltèque consiste à faire de son mieux.

Ni plus, ni moins !

Faire plus que son mieux engendre une grosse dépense d’énergie et par conséquent, de la fatigue.

Faire moins que son mieux peut entraîner de la frustration, nous pousser à nous juger, à nous sentir coupable ou encore à éprouver des regrets.

Le mieux peut varier

Une chose essentielle à se rappeler : notre mieux peut varier.

Faire de son mieux peut être différent en fonction des périodes, du niveau de fatigue…

La voie toltèque de la liberté – Briser les vieux accords

La liberté

Dans ce chapitre, Don Miguel Ruiz nous explique sa vision de la liberté. 

La liberté, c’est pouvoir être qui nous sommes et faire ce qu’on veut sans peur.

Les enfants, par exemple, s’émerveillent de tout. Ils vivent dans le présent, sans soucis.

Ce qui nous empêche d’être libre, c’est notre système de croyance. Vous vous rappelez le chapitre sur la domestication ?

 Une première étape vers la liberté, c’est de prendre conscience que nous ne sommes pas libres.

Comment devenir toltèque

Devenir Toltèque nécessite 3 maîtrises : 

  • maîtrise de l’attention : être conscient de qui on est avec toutes ses possibilités
  • maîtrise de la transformation : comment changer, se libérer de sa domestication
  • maîtrise de l’intention : pas vraiment compris cette partie. L’intention est la vie, l’amour inconditionnel.

Le parasite

Selon les toltèques, les humains sont contrôlés par un parasite qui se nourrit de l’énergie de ses hôtes.

Ce parasite rêve à travers notre esprit et vit grâce à la peur et aux souffrances.

Les guerriers toltèques se rebellent contre l’invasion du parasite.

L’art de la transformation – le rêve de l’attention seconde

Le processus de domestication, abordé précédemment est appelé «rêve de l’attention première».. Car c’est la première fois que l’on concentre son attention sur des accords.

Pour transformer ses croyances, il faut concentrer son attention dessus et sur ses accords. C’est la seule façon de les modifier. 

C’est la seconde fois que l’on concentre son attention  d’où l’appellation «rêve de l’attention seconde» ou nouveau rêve.

Pour vivre le rêve de l’attention seconde, se transformer donc, il faut :

  • prendre conscience que l’on a des accords à changer
  • connaître ses croyances limitantes, qui rendent malheureux.se
  • adopter de nouvelles croyances comme les 4 accords toltèques

C’est une déclaration de guerre au parasite.

La discipline du guerrier

Dans ce sous-chapitre, on apprend que le pardon est la seule façon de guérir.

Les caractéristiques du guerrier sont les suivants : 

  • la conscience d’être en guerre
  • le contrôle de soi et de ses émotions

Contrairement à la victime qui réprime ses émotions, le guerrier les réfrène. Il les contient pour les exprimer au bon moment.

Embrasser l’ange de la mort

Être conscient que l’on peut mourir à tout moment est un moyen d’atteindre la liberté personnelle.

Ça permet : 

  • D’être soi-même
  • D’être plein de gratitude et d’amour
  • De vivre sans peur
  • De briser la domestication et d’ainsi tuer le parasite
  • De nous enseigner à vivre dans le présent

Le nouveau rêve

Comme vu précédemment, le nouveau rêve (aussi appelé rêve de l’attention seconde) est comparable à un paradis sur terre.

C’est une perception du monde différente. Une perception où l’on fait le choix d’être heureux.

Mon avis

livre "les 4 accords tolteques" de  Don Miguel Ruiz

Bien que difficile à comprendre à la première lecture, «Les Quatre Accords Toltèques» est un livre que je recommande les yeux fermés. 

C’est un livre à lire et à relire à différents moments de sa vie.

À chaque relecture, j’ai toujours eu l’impression d’apprendre quelque chose de nouveau.

Les 4 accords sont simples à comprendre et pourtant si puissants. 

Les appliquer par contre n’est pas toujours évident, loin de là.

L’essentiel est de faire de son mieux 😉.

Que pensez-vous des accords toltèques ?

Lequel des 4 vous challenge le plus ?

Vous connaissez une personne qui aimerait cet article ? Partagez le 😃!

infographie des 4 accords toltèques

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *