Comment s’organiser pour écrire un livre – de l’idée à la publication

Quand j’étais enfant, je rêvais d’écrire un livre pour voir mon nom dans une bibliothèque. Aujourd’hui, c’est chose faite, et je vais vous expliquer comment j’ai fait.

Comment s’organiser pour écrire un livre - de l'idée à la publication

La volonté d’écrire un livre ne suffit pas

Au début, je pensais que la volonté d’écrire un livre suffisait. C’est ce qui m’a poussé à acheter mon premier ordinateur portable.

Avoir un rêve, un objectif défini est un élément super important pour se lancer. Mais pour transformer son rêve en projet, il faut un plan d’action.

S’organiser pour écrire

Avant de vous définir les étapes, je vais vous dire quelques mots sur mon organisation.

Pour chacune des étapes que vous allez découvrir, j’ai fais en sorte qu’elles soient SMART.

Je me suis prévu des moments dédiés à l’écriture et j ‘ai fais en sorte de me donner des deadlines.

C’est important pour se pousser à l’action et parvenir à atteindre ses objectifs.

Mon plan d’action pour écrire un livre

Que ce soit pour mon livre de citations historiques ou pour mon voyage en Australie, les étapes étaient à peu près les mêmes.

plan d'action pour écrire un livre en 7 étapes

Définir son intention

La première chose que j’ai faite avant de me lancer dans l’écriture de mon livre était de clarifier mon intention. Une des clés de l’organisation est de toujours savoir où on veut aller.

Pour mon livre de citations : vous aider à apprendre l’histoire grâce aux citations.

Pour mon carnet de voyage en Australie : vous faire découvrir l’Australie en photo.

Définir sa structure

Une fois mon intention en tête, il me fallait définir quoi mettre dans mon livre et comment le structurer.

Pour le livre de citations historiques : J’ai choisi de créer des chapitres par personnages historiques dont j’avais envie de partager l’histoire.

Puis de finir par des annexes, pour partager des éléments complémentaires qui peuvent aussi intéresser.

Pour l’ordre, j’ai souhaité les afficher par ordre alphabétique pour vous permettre de trouver le personnage qui vous intéresse plus facilement.

Pour le carnet de voyage en Australie : J’ai choisi de raconter mon aventure de façon chronologique, en créant des chapitres par événements importants et par lieux.

Réunir les informations nécessaires et rédiger

En fonction de la structure choisie, je me donnais une journée ou 2 pour réunir les informations et rédiger le contenu en fonction de la quantité d’information à partager.

Réunir ses informations

Une fois son livre bien structuré et le temps que l’on souhaite passer pour les différentes parties défini, il faut maintenant rassembler les informations nécessaires pour pouvoir par la suite se concentrer sur la rédaction.

Pour mon livre de citations : il me fallait des informations et des citations pour mes différents personnages. Des anecdotes, des faits marquants, des photos libres de droit (attention au copyright)…

Pour mon carnet de voyage en Australie : il fallait que je retrouve mes notes sur chacun des endroits ainsi que les photos que j’ai prises durant mon voyage. Il a aussi fallu que je fasse des recherches pour vérifier les noms des lieux…

Pour un roman tiré de son imagination, je pense qu’il faut aussi faire des recherches pour assurer une cohérence dans ses environnements, l’histoire de ses personnages…

Rédiger

L’étape que je préfère, c’est la rédaction !

Une fois qu’on a toutes nos idées en tête, il ne reste “plus qu’à” composer son œuvre.

Aligner les mots pour former des phrases qui intéresse (ou pas) et surtout qui transmettent ce que l’on veut transmettre est tout un art.

Pour le livre de citations : je suis partie des notes que j’avais prises sur les différents personnages et j’ai tâché de les rendre le plus synthétiques, compréhensibles et simple puis j’ai listé les citations que j’avais trouvé.

Pour le livre sur l’Australie : je suis partie des photos que j’avais prises durant mon voyage et de mes souvenirs.

Besoin d’aide pour écrire un livre ?

Vous aimeriez écrire un roman mais vous pensez que vous n’avez pas de talent ?

J’ai rencontré une écrivaine, Astrid, qui après avoir écrit plusieurs romans s’est donné pour mission d’apprendre aux autres à en faire de même.

Sa chaîne youtube est assez sympa à regarder 😊.

Vous apprendrez des choses avec plaisir grâce à ses costumes, mimiques…

Et lorsque vous vous amusez, l’apprentissage est facilité 😉.

Relire

On se dit que cette étape est simple est pourtant, faire relire son livre est une étape indispensable.

Quand on écrit un livre, on est tellement concentré et tellement dedans qu’on a de grandes chances de faire des fautes.

Si vous en avez l’occasion, après vous être relu une première fois, faites appel à quelqu’un d’extérieur.

Pour mes 2 livres, j’ai eu la chance de me faire relire par ma belle-mère (et pour l’un des deux, ma belle soeur). J’avais beau m’être relu plusieurs fois, j’avais laissé un paquet de fautes bêtes d’orthographe et parfois de grammaire.

Mettre en forme

Pour mettre en page votre livre, vous devez prendre en compte le format souhaité.

Désirez-vous un format papier, imprimé, les deux peut-être ?

En fonction du format, il se peut que vous ayez besoin d’outil différents.

Pour mes 2 livres, j’ai utilisé le logiciel Adobe Inedsign pour mettre en forme la version imprimée. J’ai appris à m’en servir lors d’une formation en infographie.

Il permet vraiment de paramétrer son livre comme on le souhaite et de l’exporter en PDF (format bien souvent demandé).

J’ai ensuite créé une version kindle avec l’outil Kindle Create qu’amazon propose. Je vous en dis plus un peu plus dans une article qui explique comment se faire publier sur amazon.

Se faire publier

Pour se faire publier, vous avez plusieurs choix :

  • trouver une maison d’édition
  • l’autopublication

Les 2 présente des avantages différents :

  • trouver un éditeur permet de profiter de sa visibilité mais ils prennent une marge bien plus importante que celle de l’autoédition
  • l’autoédition permet de gagner le prix que l’on souhaite (prix affiché – coût d’impression et frais de la plateforme utilisée) mais on doit de rendre visible nous-même

J’ai opté pour la deuxième solution et vais vous expliquer comment faire dans un article dédié (à venir très bientôt).

Prochaine étape, trouver un éditeur ou contacter des librairies ou un distributeur pour que mon livre soit mis en avant.

Si vous avez un contact dans le domaine, je serai ravie d’échanger avec vous (et lui ou elle 😁).

Vous aimez cet article ou connaissez quelqu’un qui pourrait l’aimer ? Partagez le !

4 comments

  1. Merci beaucoup pour cet article ! Tu donnes des informations précieuses et à la fois faciles à mettre en place ce qui est très encourageant !! Surtout qu’un livre est un gros projet donc peut vite nous faire peur. Merci pour tes conseils que je m’empresserai de mettre en place dès que j’aurai dégager le temps nécessaire à ce projet. Merci encore !

  2. J’ai beaucoup aimé ton article qui donne toutes les étapes pour bien s’organiser. J’ai hâte d’en savoir plus avec ton prochain article sur l’autoédition, ça m’intéresse ! En moyenne, quelle marge prend un éditeur ? Et pour l’autoédition ? Merci.

    1. Hello Audrey,
      je n’ai pas vraiment la réponse pour les marges des maisons d’édition.
      Ce que je sais, c’est qu’elles sont bien plus élevées que pour l’autoédition.
      Je vais tâcher de détailler cet écart dans l’article à venir sur l’autoédition.
      Merci du retour 🙂.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *