La rétrospective

Que ce soit dans mon métier ou dans ma vie en général, j’adore les rétrospectives.

C’est une occasion de revenir sur ce qui s’est passé pour voir ce qu’on peut en tirer, les choses à garder ou à améliorer.

la rétrospective - femme qui réfléchit

C’est quoi une rétrospective

Une rétrospective, c’est une occasion d’évaluer si nos actions amènent les résultats qu’on souhaite.

C’est le moment :

  • d’apprendre à mieux se connaître
  • de faire un retour sur ce qui fonctionne ou non pour nous
  • tirer des apprentissages
    • des événements vécus
    • des lectures, vidéos et autres médias
    • des rencontres
  • d’exprimer ça gratitude

Vous l’avez compris, la rétrospective, c’est une occasion de s’améliorer.

La rétrospective, pour atteindre ses objectifs

Se lancer dans plein de choses c’est bien, réussir à aller au bout c’est encore mieux !

La rétrospective, c’est aussi une occasion de voir où on en est dans l’atteinte de nos objectifs.

C’est une occasion de garder le cap et de rester concentré sur un objectif qui peut paraître lointain.

Ça évite de se disperser et de se lancer dans des choses qui n’ont rien à voir avec ce que l’on veut vraiment.

Organiser une rétrospective

Avoir une objectif de rétrospective

Il y a plein de façons d’animer des rétrospectives.

Ce qui est important pour que ce soit efficace, que ce soit pour une rétrospective individuelle ou de groupe, c’est d’avoir un but.

Quelques exemples de but :

  • faire un retour sur l’année passée, les résolutions (ou pas), les leçons apprises…
  • faire un retour sur sa semaine en famille
  • axer la rétrospective sur un événement pour voir comment l’améliorer
  • travailler les relations
    • apprendre à mieux se connaître
    • gérer les conflits
    • se trouver des points communs
    • créer des liens
  • améliorer notre façon de faire les choses

Préparer le terrain

Pour que la rétrospective se passe au mieux, il faut se sentir à l’aise et créer un environnement de confiance.

C’est d’autant plus important lorsqu’on fait une rétrospective à plusieurs.

On peut commencer par un petit jeu, se rappeler un souvenir agréable… Si on est à plusieurs, l’important et que tout le monde puisse s’exprimer librement.

Récolter des données

Une fois qu’on est à l’aise, la prochaine étape consiste à choisir les sujets sur lesquels on veut travailler. Pour cela, il est essentiel de bien choisir les questions à poser en lien avec l’objectif de la rétrospective.

Ce que j’aime beaucoup, c’est gamifier les rétrospectives. Ça peut être sous forme de jeu de carte, jeu de rôle, d’histoire…

J’aime m’inspirer de ce qu’aiment les personnes présentes pour créer une atmosphère qui pousse à réfléchir sans s’en rendre compte.

Choisir le sujet à traiter

Dans l’étape précédente, on soulève en général pas mal de sujets. Pour ne pas y passer des heures et des heures, il est nécessaire de sélectionner 2 ou 3 sujets à traiter.

Là, si vous êtes seul, vous pouvez choisir les sujets les plus important à vos yeux.

Si vous êtes plusieurs vous pouvez regrouper les sujets et voir si une thématique se dessine et est plus importante que les autres. Si il n’y a pas une thématique qui se dessine, vous pouvez demander à voter sur les sujets que l’on souhaite faire avancer.

Décider des actions à mener

Pour que vos sujets avancent, ils faut décider d’action SMART.

Là, l’idée n’est pas d’avoir un grand nombre d’actions mais plutôt d’en avoir quelques unes qui portent leurs fruits.

Pour le côté spécifique de l’action, il est important que l’action soit bien comprise et qu’un responsable soit identifié.

Demander le ressenti de la rétrospective

Pour s’améliorer et faire une rétrospective encore plus sympa, il est bon de savoir ce que les gens ont aimé et d’avoir leurs idées d’amélioration.

En quoi les rétrospectives aident à s’organiser ?

Les rétrospectives permettent de changer de cap si besoin et permet d’éviter une perte de temps sur des actions inutiles.

Elles aident à revoir son organisation pour être plus efficace et s’adapter aux changements.

Votre avis sur les rétrospectives !

Que pensez-vous des rétrospectives ? Vous connaissiez ?

Quelles sont les questions que vous aimeriez poser ?

6 comments

  1. Super article, merci ! Faire une rétrospectif c’est un outil très utile mais bien trop peu utilisé. Quand j’étais chef de projet, je mettais un point d’honneur à m’efforcer d’en faire une (on appelait ça un “post mortem”…. pas très sexy, mais c’est comme ça) à chaque fin de projet pour comprendre ce qui a marché et ce qui a moins marché. L’objectif était de comprendre quelle était la force de l’équipe, et aussi et surtout quels étaient les choses à améliorer pour que la fois suivante on apprenne de nos erreurs, et qu’on ne perde pas à nouveau du temps ou de l’argent sur des difficultés déjà connues !
    Pourtant, les managers considéraient que c’était une perte de temps (et donc d’argent) que de réunir tout le monde autour d’une table pendant 1 heure pour faire “grandir” l’équipe… alors qu’en fait ils ne voyaient pas que c’était un investissement pour l’avenir ! De quoi réduire le risque de mettre le projet suivant en échec !
    Donc un grand OUI aux rétrospectives ! 🙂

  2. C’est vrai que c’est primordial d’arriver à faire une rétrospective !
    Voilà le type de question que je me pose:
    – Qu’est ce qui s’est bien passé cette année ?
    – Qu’est-ce qui s’est moins bien passé ?
    – Qu’est-ce que j’ai appris ?
    – Quelle est la suite ?

    Et vous, quelles questions vous posez vous ?

    1. Je fais des rétrospectives assez souvent.
      Que ce soit pour le travail ou pour moi-même, elles dépendent beaucoup de l’objectif que je veux traiter.
      Différentes questions que je peux (me) poser :
      – qu’avons nous aimé ?
      – qu’avons nous appris ?
      – qu’aurions nous pu faire différemment ?
      – qu’avons-nous moins aimé ?
      – pourquoi ?
      – s’il fallait choisir…?

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.